Qui sommes-nous ?

Présentation

Depuis bientôt 100 ans, Ouest Enchères Publiques se met à votre disposition pour défendre vos intérêts, vous conseiller, expertiser, et vendre aux enchères les biens que vous confiez. Actifs professionnels, véhicules, produits High-tech, objets d’art, tableaux, bijoux, montres, accessoires de luxe, vins et spiritueux, rétrogaming, jouets et militaria, nous avons développé un savoir-faire dans ces différents domaines.

Que vous cherchiez à faire estimer, à vendre ou acheter aux enchères, notre équipe vous accueille dans ses deux hôtels des ventes à Nantes et à Rennes.

Pour être alerté de nos prochaines ventes vous pouvez vous inscrire à notre newsletter.

Un peu d’histoire

2021

C’est une nouvelle page de l’histoire de l’Etude qui s’ouvre en septembre 2021 avec l’ouverture d’un nouvel hôtel des ventes, 173 bis rue de Lorient à Vezin le Coquet – Rennes, où le département Objets d’art y est développé.

2020

En Mars 2020, Pierre-Guillaume Klein rejoint l’équipe de Ouest Enchères Publiques et prête serment en avril de la même année. Il se forme en matière de ventes et inventaires judiciaires auprès de François Antonietti et Juliette Jourdan. Il met en place une nouvelle méthodologie dans le département mobilier et objets d’art.

2018

Alban Perdereau est nommé commissaire-judiciaire à la résidence de Rennes. Issu de la même promotion que Juliette, ils ont l’idée d’un rapprochement naturel entre les deux capitales bretonnes. Après avoir été dix ans commissaire-priseur en région parisienne, c’est à Rennes qu’il s’établit. Il reprend les ventes de véhicules et développe la spécialité des ventes Rétrogaming.

2006

Juliette Jourdan intègre Ouest Enchères Publiques et prête serment en janvier 2012. Après avoir découvert lors de son premier inventaire un tableau de Jean Brughel adjugé 340 000 euros et tout en continuant l’implication de l’étude dans les procédures collectives, elle met en place les ventes Drugstore et développe les départements vin, spiritueux, mode, vintage, bijoux et accessoires de luxe, ainsi elle installe le rendez-vous des ventes Couture quatre fois par an à Nantes et Rennes.

1985

Après son grand-père Hyppolite et son père Jacques, François Antonietti prête serment en mars 1985. 3e génération de commissaire-priseur, il décide de se spécialiser dans le matériel industriel et professionnel au service notamment des procédures collectives auprès des tribunaux de Nantes. Sous son marteau sont adjugés véhicules, machines-outils, costumes de la Maison Peignon et même des avions ! En 1995, il installe l’Hôtel des ventes 24 rue du Marché commun à Nantes. En 2001, il créé la société de vente volontaire Ouest Enchères Publiques.

Depuis sa retraite en 2020 il se consacre à une autre de ses passions celle des véhicules de collection.

1924

C’est en 1924 que Hippolyte Antonietti devient commissaire-priseur à Nantes.

Ouest Enchères Publiques aujourd’hui

Une activité et un savoir-faire prolongés sur le web avec les ventes LIVE. Les ventes sont retransmises en direct via le site www.interencheres.com. Après inscription, vous accéderez aux ventes LIVE et pourrez déposer un ordre d’achat ou enchérir en direct et à distance via votre ordinateur, tablette ou smartphone.
La société STEM, composée de 4 personnes, assure la logistique et le transport des ventes judiciaires et de certaines ventes volontaires.

En chiffres

  • 2 Hôtels de ventes (Nantes et Rennes)
  • 3 commissaires-priseurs
  • 15 collaborateurs
  • 1 service judiciaire
  • 1 service Expertise et Vente volontaire d’Actifs Professionnels
  • 1 service Expertise et Vente Volontaire de Meubles et Objets d’Arts
  • 1 service logistique et préparation des ventes
  • Environ 1500 et 700 m² de bâtiment couvert

Le commissaire-priseur judiciaire

« Adjugé, vendu ! »

Le commissaire-priseur judiciaire est chargé de procéder à l’expertise, l’estimation (aux prisées) puis à la vente aux enchères de meubles et effets mobiliers corporels sur décision de justice dans le cas de procédures collectives (redressement et liquidation judiciaires), successions, tutelles, réalisations de gage, crédits municipaux, saisies…

Le commissaire-priseur est un officier ministériel nommé par arrêté du garde des Sceaux, ministre de la Justice ; il prête serment devant le tribunal de grande instance dans le mois suivant sa nomination. La profession est représentée auprès du ministre de la Justice par la SCPJ section commissaires-priseurs judiciaires. Suite à l’Ordonnance 2016-728 du 2-6-2016, la profession de commissaire-priseur judiciaire évolue pour devenir commissaire de justice résultant du rapprochement entre les huissiers et les commissaires-priseurs. On assistera à la naissance de cette nouvelle profession en juillet 2022.

Le commissaire-priseur judiciaire est soumis à un tarif fixé par décret et les frais légaux de vente à la charge de l’acheteur sont de 14,28% T.T.C. en sus de l’enchère.

La société de ventes volontaires

Les sociétés de ventes volontaires sont apparues avec la réforme de la profession en 2001. Elles sont en charge de l’expertise et de la vente aux enchères publiques des biens mobiliers proposés par un vendeur volontaire, c’est-à-dire en dehors de tout contexte judiciaire.
Les sociétés de ventes volontaires sont agréées par le conseil des ventes, organisme régulateur habilitant les teneurs de marteaux : les ventes des sociétés de ventes volontaires sont dirigées par des commissaires-priseurs habilités.
Les ventes de Ouest Enchères Publiques (agrément 2002-220) sont dirigées par Juliette Jourdan, Alban Perdereau et Pierre-Guillaume Klein, commissaires-priseurs habilités.

Les sociétés de ventes volontaires peuvent intervenir sur l’ensemble du territoire. Les frais acheteurs et vendeurs sont libres.

Sauf exception :

Matériels roulants et BTP 13% HT (15.6% TTC)
Mode, vin, mobilier, objets d’art, armes et jouets de collection 20.83% HT (25% TTC)
Toutes les autres ventes 19.17% HT (23% TTC)